Un mot pour la francophonie

Publié par Mohand Ameziane Maouche le

Puisque le sommet de la francophonie se tient ces jours ci à Evran en Arménie et que nous nous exprimons dans cette langue, nous nous devons de dire un mot et de relayer cet événement important.

Le président français Emmanuel Macron à axé son discours sur une politique de réinvention. « Elle n’est pas un club convenu, un espace fatigué, mais un lieu de reconquête », a t-il affirmé. Il a insisté notamment sur la nécessité de tout mettre en oeuvre pour atteindre la jeunesse et étendre l’utilisation de cette belle langue de partage sur internet.

La secrétaire générale sortante, Michaëlle Jean a, quand à elle, voulu dans son discours rappeler les valeurs de liberté et de démocratie prônées de tout temps par les membres de cette organisation. Elle a exprimé son inquiétude face à un certain délaissement de ces principes.

« Nous voyons métastaser le désenchantement de la démocratie », a t’elle déclaré en s’adressant aux membres de l’OIF et aux chefs d’états et de gouvernements présents.

La tenue de ce sommet en Arménie est d’une symbolique très particulière puisqu’il coincide avec la disparition de Charles Aznavour, ce grand maître qui a chanté et qui a fait briller cette langue. La langue francaise qui a éduqué et nourri des millions de personnes de par le monde.

Le français est devenu, comme l’anglais, incontournable en terme de communication et surtout sur la toile avec la prolifération des sites internet de tous genres.


Donnez votre avis

);
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils